Le général veut une étreinte pour dormir #6

Chapitre 6 : Point de garde impérial
Traduction par @Ytr

Note de Littleangele : bon weekend de Pentecôte à toutes et tous ! Voici de quoi bien commencer la journée. C’est parti pour toujours plus d’interactions entre notre Zhu Yu et notre bel inconnu qui apprennent à se connaître.
Lire la suite

Publicités

Le général veut une étreinte pour dormir #5

Chapitre 5 : Le rustre
Traduction par @Ytr

Note de Littleangele : petit cadeau de la part d’Ytr. Que nous sommes gâté.e.s ! Place à Chu Zhu Yu et ce cher inconnu aux gestes si déroutants.
Lire la suite

Le général veut une étreinte pour dormir – Chapitre 4

Chapitre 4 : Les servantes
Traduction par @Ytr

Sans titre-1 copieLe matin arriva et trouva une résidence du général en pleine effervescence, mieux, en pleine panique. Le chef des serviteurs, Xiao Ren, avait fouillé l’intégralité de la résidence jusque dans ses moindres recoins.
Sans titre-1 copie— Comment ? Vous n’avez toujours pas trouvé le général ? demanda-t-il en foudroyant l’un après l’autre les serviteurs de la résidence.
Sans titre-1 copieIl ne pouvait penser que cette disparition fut de bon augure et s’inquiétait de la sécurité du général. La nuit dernière, il avait clairement vu le général dans ses appartements. Pourquoi est-ce que le matin venu, pas une seule âme ne l’avait aperçu ? Il avait à maintes reprises interrogé les serviteurs et servantes de la résidence. Tant et si bien qu’il eut des sueurs froides à l’idée que son maître ait pu faire face à quelques dangers.
Sans titre-1 copieS’il lui arrivait malheur, la Cour ne rencontrerait-elle pas des difficultés, puisque c’est son maître qui contrôlait la force militaire ? Ce problème, la recherche du général, était de la plus haute importance. Lire la suite

Le général veut une étreinte pour dormir #3

Chapitre 3 : L’étreinte pour dormir
Traduction par @Ytr

Sans titre-1 copieTravaillant nouvellement en tant que servante, Chu Zhu Yu massait sa raide épaule. Il fallait effectivement un corps robuste pour être servante. Par exemple, le seul balayage de la cour l’avait totalement épuisée. Qui aurait cru que la cour de la propriété du général serait aussi grande ? Cela choquerait plus d’un.
Sans titre-1 copieLe jeune maître de la résidence Kang et le général Xiao Zhi étaient tous deux de beaux hommes. La différence étant que si le jeune maître était connu pour son comportement hautement volage et ses maintes épouses, le général Xiao, au contraire, brillait par sa répulsion pour les femmes.
Sans titre-1 copieD’ailleurs, le jeune maître Kang n’entretenait-il pas aussi une relation avec une courtisane ? C’est la raison pour laquelle Chu Zhu Yu avait décidé d’intégrer la résidence Kang, pour accomplir son dessein. Tandis que de venir dans cette résidence Xiao en tant que servante signifierait en tout et pour tout qu’elle serait… une servante. Lire la suite

Le général veut une étreinte pour dormir #2

Chapitre 2 : Candidature au poste de servante
Traduction par @Ytr

Sans titre-1 copieLa maison de thé Yue Qin était l’une des célèbres maisons de thé du centre de Luo Yang.
Sans titre-1 copieIl y a une dizaine d’années, c’était un établissement en ruine. Lorsque l’affaire avait fait faillite, personne n’ignorait que c’était la fille du propriétaire, Chu Zhu Yu, qui avait consacré quelques années à faire revivre l’établissement et à en faire un succès. En effet, le bon thé n’était pas le seul critère qui faisait de Yue Qin une maison de thé différente des autres. S’y ajoutait le divertissement particulier qu’on y procurait. Il y a quelques temps, ils avaient même introduit de nouvelles variétés de thé. Cette maison de thé était donc devenue, en matière de thé, un lieu incontournable où non seulement les érudits se rassemblaient, mais aussi un lieu qui faisait fleurir l’industrie du thé.
Lire la suite

Le général veut une étreinte pour dormir #1

Chapitre 1 : L’étrange maladie du général
Traduction par @Ytr

Sans titre-1 copieXiao Zhi. Personne dans le centre de la province de Luo Yang n’ignorait ce nom.
Sans titre-1 copieIl était dit que c’était un orphelin qui avait été adopté par le moine Hui Wu et qui avait appris et pratiquait les arts martiaux. Nul n’ignorait sa dextérité auxdits arts martiaux. De ceux qui en avaient fait l’expérience, essayant de tester ses capacités, aucun n’avait vécu pour voir le soleil se lever le jour suivant. Raison pour laquelle c’était une sorte de légende.
Sans titre-1 copieD’ailleurs, il avait intégré l’armée à douze ans et avait successivement accompli des actes militaires méritoires. Il n’était donc pas surprenant que la Cour n’ait eu de cesse de le solliciter, ce dont il résultait que son rang administratif avait évolué de celui de fonctionnaire de deuxième rang à celui de grand général. Si une telle promotion n’était pas, en soi, un accomplissement extraordinaire, le fait était qu’il contrôlait un tiers de la force militaire du pays. Ce qui était amplement suffisant pour éveiller prudence et déférence chez ceux qui lui adressaient la parole.
Sans titre-1 copieCependant, le plus légendaire dans le personnage de Xiao Zhi était qu’âgé de 25 ans cette année, on ne lui connaissait ni épouse, ni concubine. Il ne semblait pas non plus entretenir une relation avec une courtisane populaire, ni être impliqué dans un quelconque scandale. Pour tout dire, il était trop… chaste. Tant et si bien que les habitants de Luo Yang en avaient fait un sujet de ragots dans les restaurants. Chaque jour, ils faisaient des suppositions sur les raisons de cette abstinence du général.

Lire la suite

Le général veut une étreinte pour dormir – Informations & Index

INFORMATIONS

Titre original : 将军抱抱要睡觉 (Jiāngjūn bào bào yào shuìjiào)
Titre anglais : The General Wants to Hug and Sleep
Auteur : 千草 (Qian Cao)
Genre : historique, romance
Date de publication : mai 2010
Longueur : 22 chapitres + épilogue

Traductrice : Ytr

QUATRIÈME DE COUVERTURE
(traduit par Littleangele à partir du texte chinois trouvé ici ou  et aidée par la traduction anglaise ici)

Pour éviter que la gestion difficile du restaurant ne soit saisie par son oncle, elle devait trouver un homme avec qui se marier et le faire entrer dans la famille Chu. Ou alors, trouver un moyen de donner naissance à un bébé…

Elle entra dans la maison du général en tant que servante, mais fut utilisée comme médicament hypnotique par le voleur de fleurs tous les soirs. Très bien, puisqu’il n’était pas possible que l’homme qui lui était le plus « proche » entre dans sa famille par mariage, s’il y avait une chance de tomber enceinte, c’était tout aussi bien.

C’était un bel homme, le futur enfant devrait également être beau. Au moins, comparé au général prétendument cruel et brutal qui pouvait briser les os des gens de la paume de la main, c’était le choix le plus sûr. Mais il semblait fermer les yeux face à ses tentatives de séduction. Il semblerait qu’elle devait encore travailler dur…

SOURCES

Le roman en version originale est disponible ici.
La traduction française est réalisée à partir de la traduction anglaise de AZURRO4CIELO.

INDEX

Chapitre 1 : L’étrange maladie du général
Chapitre 2 : Candidature au poste de servante
Chapitre 3 : L’étreinte pour dormir
Chapitre 4 : Les servantes
Chapitre 5 : Le rustre
Chapitre 6 : Point de garde impérial