Il arrive, ferme les yeux – Chapitre 7

Chapitre 7 – Le grand dieu Jin Yan
Traduction par @Litteangele

— Note de la traductrice : parce que la traduction, c’est addictif. Parce que le chinois, j’y reviens toujours bon gré mal gré. Parce que Bo Jin Yan et Jian Yao, je ne m’en lasserai pas de sitôt. Bonne lecture en cette journée mondiale contre la faim !
NB : le prochain chapitre ne sera pas prêt avant la mi-juillet au minimum. Le mode ermite m’attend, j’ai un mémoire de master à rendre. Ô joie. 


Lire la suite

Le général veut une étreinte pour dormir – Chapitre 6

Chapitre 6 : Point de garde impérial
Traduction par @Ytr

Note de Littleangele : bon weekend de Pentecôte à toutes et tous ! Voici de quoi bien commencer la journée. C’est parti pour toujours plus d’interactions entre notre Zhu Yu et notre bel inconnu qui apprennent à se connaître.


Lire la suite

Il arrive, fermes les yeux - Chapitre 6

Il arrive, ferme les yeux – Chapitre 6

Chapitre 6 – Son identité
Traduction par @Litteangele
Version originale ici et version anglaise
ici

Note de la traductrice : petit cadeau pour les lecteurs qui suivent cette histoire. Le chapitre 6 est disponible en français. Les intrigues commencent, on découvre un peu plus notre protagoniste masculin et on va de révélations en révélations. Bonne lecture.


Lire la suite

Il arrive, ferme les yeux – Chapitre 5

Chapitre 5 – Rencontre lors d’une nuit pluvieuse
Traduction par @Litteangele
Version originale ici et version anglaise
ici

Note de la traductrice : joyeuses Pâques à tout le monde ! Enfin un autre chapitre après de longs mois d’absence. Je ne peux pas vous dire quand le prochain sortira, malheureusement, alors je vous laisse déjà profiter de celui-ci. Enjoy~


Lire la suite

Nouvelles (03.2016) : excuses et sondage

Bonjour à quiconque me lira !

Tout d’abord, je tiens à m’excuser pour mon absence prolongée. La traduction, au départ une passion pour moi, deviendra bientôt (je l’espère !) ma future profession. En effet, depuis septembre 2016, je suis un master en linguistique. Malheureusement, cela a signifié et signifie bien moins de temps libre, si ce n’est aucun, à consacrer à mes projets et loisirs. Voilà donc la raison de l’inactivité de ce site. Encore une fois, je vous présente mes excuses.

Cependant, je vous assure que moi-même et Ytr (également occupée par ses études) sommes décidées à aller jusqu’au bout de ce projet, pour nous-mêmes ainsi que pour les lecteurs qui ont jeté leur dévolu sur les romans que nous traduisons. Nous vous remercions d’être là et lisons vos petits mots avec un grand sourire. ♥

Ensuite, question de traduction. Pour ma part, je traduis majoritairement du chinois vers le français, ce pourquoi le travail est encore plus laborieux, car je ne lis pas couramment le chinois. Oui, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Traduire de l’anglais me simplifierait grandement la tâche, mais je trouve dommage de passer par un intermédiaire quand je peux faire de la traduction directe (qui reste encore un peu bancale, mais j’y travaille, promis !). Passons.
C’est parce que je traduis à partir du chinois que je parsème mes traductions de Il arrive, ferme les yeux de notes de traduction. J’essaie en effet d’expliciter les passages et notions chinois(e)s que je trouve intéressant(e)s. Je voulais donc savoir si vous, qui me lisez, étiez intéressé(e)s par ces notes, ou bien préféreriez-vous que je m’abstienne de les inclure ? Une autre idée serait aussi de poser ces notes en « bas de page » plutôt qu’après les paragraphes dans lesquels elles apparaissent. Ou bien de continuer comme j’ai fait jusqu’à présent. Quelqu’un(e) a-t-il/elle une préférence quelconque ?

Enfin, j’aimerais parler de la mise en page informatique des articles. Vous avez peut-être constaté que nous avons essayé de suivre le modèle littéraire français, avec alinéa et organisation par paragraphe. Il faut savoir que WordPress n’est pas une plateforme adaptée à un tel style français. Les sauts de ligne sont normalement accompagnés d’un interligne plus conséquent, les guillemets ne sont pas les mêmes et ainsi de suite. De plus, j’ai bien peur qu’une telle mise en page rende la lecture encore plus difficile sur les versions mobiles ou encore sur l’application. Par conséquent, je songe à retranscrire le roman stylisé en chinois/anglais, pour plus de clarté (mais aussi de facilité pour moi, je l’avoue). Seriez-vous contre une telle pratique ?

Pour conclure, un mot par rapport aux chapitres. Un tiers du chapitre 5 de Il arrive, ferme les yeux est traduit. Je ne peux cependant pas vous fixer de date quant à la mise en ligne du chapitre complet. Tout cela dépendra de mon emploi du temps (assez chargé… cela m’apprendra à sous-estimer le temps qu’il faut investir dans la rédaction d’un mémoire dans un domaine inconnu !). En ce qui concerne Le général veut une étreinte pour dormir, Ytr n’attend plus que moi, car nous avions décidé de progresser en parallèle. Je fais donc au mieux !

Voilà, je pense avoir fait le tour de la question et vous avoir donné matière à réfléchir~

Bien à vous,

Littleangele

Il arrive, ferme les yeux – Chapitre 4

Chapitre 4 – Bonjour et au revoir
Traduction par @Litteangele

Sans titre-1 copieJian Yao était une fille d’apparence très gentille et délicate. Elle avait des cheveux longs, le teint clair, une silhouette svelte et un joli visage. Ses yeux noirs de jais, clairs et profonds comme la surface de l’eau, ajoutaient particulièrement des points à son tempérament exceptionnel.
Sans titre-1 copieSon style vestimentaire était également ainsi : doux et raffiné mais pas exagéré ni négligé. Elle savait très bien coordonner ses vêtements, ils étaient de marque commune et agréables. Elle parlait d’une voix douce mais directe. Elle riait aussi librement et aisément mais sa gestuelle restait gracieuse.
Sans titre-1 copieElle avait hérité de sa mère vertueuse ce tempérament modeste et élégant. Mais elle avait aussi en elle l’esprit insouciant et entêté de son père. Bien que son père ne l’ait accompagnée que durant six ans, il avait utilisé de nombreux mots qui avaient laissé une profonde impression sur la petite Jian Yao. Par exemple, « un grand homme doit vivre dans ce monde avec un esprit indomptable* », « profite pleinement et avec bonheur des plaisirs de la vie** » ou encore « la vraie amitié entre deux hommes nobles n’a pas besoin d’être excessivement démonstrative*** ».
(*大丈夫行事顶天立地、问心无愧 : littéralement « un vrai homme agit avec courage et bonne conscience » – le proverbe vient probablement de 大丈夫世上顶天立地 dont j’ai donné la traduction dans le texte.
**人生得意须尽欢 est une expression tirée du poème 將進酒 (Sortez le vin) de 李白 (Li Bai) datant de la dynastie Tang.
***君子 : littéralement « l’amitié entre deux hommes vertueux est claire comme de l’eau » i.e. une amitié sans saveur mais sans substance nocive telle que l’intérêt personnel. La suite du proverbe 小人之交甘若醴 dit qu’en revanche, une amitié entre des hommes plus petits est douce comme le vin mais dépourvue de matière véritable. Proverbe tiré du Zhuangzi, un des textes fondateurs du taoïsme.)
Sans titre-1 copieCe pourquoi ce jour-là, alors que le soleil se couchait et que la pêche était terminée, elle laissa la canne « DAIWA Tigre rouge » et plus d’une dizaine de poissons sur le rivage puis appela Jian Xuan pour ranger les choses et partir.
Sans titre-1 copie— On laisse ça comme ça ? demanda Jian Xuan qui trouvait cela incroyable.
Sans titre-1 copie— On laisse ça comme ça. Il viendra les récupérer lui-même plus tard.
Sans titre-1 copieC’est lorsque qu’elles arrivèrent devant chez elle peu de temps après que Jian Xuan se souvint subitement d’un point important.
Sans titre-1 copie— Grande sœur, tu as pêché tellement de poissons pour lui mais il n’a rien exprimé d’autre ? Il a juste envoyé un e-mail disant merci ? demanda Jian Xuan ; elle n’était généralement pas du genre à chipoter mais elle avait juste peur que les gens ne prennent avantage du tempérament généreux de sa grande sœur.
Sans titre-1 copieJian Yao ne pensait pas comme cela. À la place, considérant les gestes de Bo Jin Yan du jour, elle pensait qu’il semblait être une personne directe et plaisante.
Sans titre-1 copie— Ne trouves-tu pas cela intéressant ? demanda-t-elle.
Sans titre-1 copie— Je pense juste que tu es trop gentille avec ce monstre, dit Jian Xuan les lèvres retroussées. Se peut-il que ce soit le printemps pour le monstre* ?
(*Le « printemps » désigne métaphoriquement la saison des amours.)
Sans titre-1 copie— Va te faire voir, rit Jian Yao malgré elle.
Lire la suite